Institut des Nouvelles Technologies et Centre d'Incubation Technologique - PMA
854
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-854,language-fr,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_over_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Institut des Nouvelles Technologies et Centre d'Incubation Technologique

Consórcio Algarve STP/Algarve TIC

 

L’édifice sera composé par un corps en U avec une hauteur correspondante à un étage au niveau de la rue et un étage et demi au dessous du niveau de la rue.  Dans ce dernier, le U sera fermé et l’espace central couvert avec une structure légère.

De cette configuration formelle résultera un espace semi  extérieur couvert, limité par l’édifice qui fonctionnera comme une petite place autour de laquelle circuleront les accès à l’édifice et qui sera polyvalent pour des expositions, loisirs, etc.

Le grand espace central aura des conditions climatériques favorables qui résultent de son orientation, fermée vers le sud par la couverture et protégé dans les autres directions par les corps des édifices.

Toute la conception de l’édifice et les procédés de construction et matériaux choisis ont été pensés pour diminuer la consommation d’énergie en respectant des paramètres de confort et durabilité.

Les édifices sont en deuxième place en tant que responsables par la consommation d’énergie du monde et sont, par conséquence, un des plus grands polluants en ce qui concerne le carbone lancé dans l’atmosphère ; ces deux faits, associés aux prix de l’énergie, ont conduit l’Union Européenne à définir plusieurs stratégies à fin de mettre en place des mesures d’efficacité énergétique dans le secteur des édifices et qui ont récemment été transposées dans la réglementation nationale.

Envisageant réduire la consommation énergétique aussi bien que les conséquentes émissions de co2 et optimiser l’utilisation rationnelle de l’énergie, ont propose :

  1. protection solaire : Le climat portugais et, particulièrement celui de l’Algarve produit de fortes incidences de radiation solaire sur les édifices. Pour éviter ces conséquences néfastes les façades orientées vers le sud, l’est et  l’ouest disposeront  de pare-soleils orientables;
  2. Optimisation de la qualité thermique des surfaces  qui entourent l’immeuble pour réduire les charges thermiques et doter l’édifice des mécanismes qui diminuent la dépendance énergétique;
  3. Application et vérification des exigences de la nouvelle réglementation thermique, à travers du control de la captation passive de l’énergie en fonction des besoins;
  4. Optimisation des surfaces vitrées pour profiter l’éclairage naturel;
  5. Utilisation des conditions extérieures pour le refroidissement gratuit de l’édifice pendant la nuit. La ventilation naturelle nocturne permet de  éliminer la chaleur accumulée pendant le jour et elle est faite par des ouvertures d’admission, situés  dans en bas, et des ouvertures de exhaustion en haut;
  6. Optimisation des consommations de lumière artificielle à travers du control efficace de l’entrée de la lumière naturelle;
  7. Climatisation des fluides thermiques, eau chaude et froide, de production centralisée par deux pompes de chaleur géothermique (BCG), face à son élevé COP;
  8. Installation de conteurs d’enthalpie, pour permettre de mesurer la consommation d’énergie thermique, dans les zones de l’édifice qu’on prévoit pouvoir fonctionner en autonomie.
  9. Utilisation de systèmes passifs d’utilisation d’énergie solaire pour le chauffage;
  10. Réseaux d’égout pluvieux desservant le drainage des couvertures et des terrasses et permettant le stockage dans des réservataires, équipés d’tuyau connecté au réseau publique ou à des fossés de drainage.  L’eau stockée pourra être utilisé dans les Installations Sanitaires et, éventuellement pour des lavages.
  11. Installation d’un système de ventilation nocturne, mise en fonctionnement par des panneaux d’énergie solaire photovoltaïque.
  12. L’implémentation de SGTC de gestion technique centralisé a comme objectifs fondamentaux :
  1. Simplifier et automatiser l’exploration des installations techniques du complexe, par  la détection des pannes, en surveillant l’état et  les consommations énergétiques des différentes installations techniques ;
  2. Controller les différents systèmes et installations pour garantir des régimes de fonctionnement plus économiques et une utilisation rationnel et intégré des mêmes.
  3. Rendre accessible et centralisée, toute l’information importante, et conséquents bénéfices au niveau de l’utilisation et aussi de la manutention ;
  4. Échanger des informations entre les différents systèmes pour optimiser la gestion globale du complexe.

Institut des Nouvelles Technologies et Centre d’Incubation de Base Technologique 

Propriétaire:

Algarve STP/Algarve TIC Consortium

Localisation:

Parque das Cidades

Loulé/Faro

Surface de construction:

9.635m²

Projet:

2006/07

Programme:

Elaboration du projet pour différents activités incluant laboratoires, recherche, entreprises, usines, salles de formation et réunion, et aussi une auditorium.

Équipe:

Architecture

– João Cottinelli Telmo Pardal Monteiro – Architecte

– Manuel Cottinelli Telmo Pardal Monteiro – Architecte

– António Pedro Batista Pardal Monteiro – Architecte

– Sónia Machado Mendes

– Ana Sofia Beja

– Rita Almeida Martins

– Diogo Pinheiro

– Bruno Appolloni de Almeida

– Rodrigo Moutinho

Fondations et Structure

– Paulo Reis – Ingénieur

Installations d’équipement mécanique

– José Galvão Teles – Ingénieur

Installations et équipements d’eau et d’égouts

Grade Ribeiro – Ingénieur

Équipements et installations électriques

Silvino Maio / Lacerda Moreira – Ingénieurs

Aménagement paysager

– Pedro Batalha – Architecte Paysagiste

Securité et protection contre l’incendie

– António Portugal – Architecte

Gestion technique centralisée

– António Trindade – Ingénieur

Category

BÂTIMENTS DE BUREAU